Tout sur l'assurance maladie
Maladie - Complèmentaire LCA
Les meilleures complémentaires
Tout sur le financement hypothécaire
Tout sur la prévoyance Suisse
News

Le système des 3 piliers

AssurLife

Le 1er pilier:

La prévoyance étatique dite 1er pilier est obligatoire pour toute personne domiciliée en Suisse ou exerçant une activité professionnelle en Suisse. Le 1er pilier est basé sur le principe de la solidarité entre les personnes assurées. Il est composée de:

L'AVS (Assurance Vieillesse et Survivants): Elle assure des prestations sous forme de rentes à la retraite et pour les survivants (conjoint(e) marié(e) et enfants) au décès de la personne assurée (sous certaines conditions). Cependant les années pour lesquelles il n'y a pas eu de cotisation versée entraîneront une réduction proportionnelle de la retraite future.

L'AI (Assurance Invalidité): Elle assure des prestations sous formes de soins pour la guérison, et de mesures de réadaptation, de contributions aux frais de moyens auxiliaires, de rentes en cas d'invalidité durable pour la personne invalide par maladie ou accident (si pas de LAA), mais aussi des rentes d'enfant d'invalide. Le premier but de l'AI est de tout entreprendre pour réadapter la personne invalide et lui permettre de retrouver une activité lucrative. Le versement d'une rente d'invalidité survient uniquement lorsque que l'incapacité de gain est avérée.

Le 2e pilier:

La LPP (Loi sur la Prévoyance Professionnelle): La prévoyance professionnelle est obligatoire pour toute personne salariée ayant un revenu annuel d'au moins CHF 20'520.-. Elle est basée sur les principes de solidarité et de capitalisation personnelle. Sont assurés à partir du 1er janvier après l'achèvement de la 17ème année les risques décès et invalidité. A partir du 1er janvier après l'achèvement de la 24ème année, les cotisations se font également au profit de son capital vieillesse.

La LAA (Loi sur l'Assurance Accident obligatoire): Tous les salariés travaillant en Suisse sont obligatoirement assurés pour les accidents professionnels et les maladies professionnelles. Les salariés qui travaillent au moins 8 heures par semaine auprès d'un employeur ainsi que les personnes touchant des allocations-chômage sont également assurés pour les risques non-professionnels. Les indépendants peuvent s'assurer facultativement. Les indépendants peuvent s'y affilier facultativement.

L'AC (Assurance Chômage): Les salariés cotisant à l'AVS sont obligatoirement assurés. Les indépendants ne peuvent pas s'y assurer même facultativement.

Le 1er et le 2e pilier sont censés maintenir le niveau de vie antérieur lors d'une invalidité, d'un décès ou de la retraite. Ceci doit permettre en général, de disposer avec les prestations du pilier 1, d'environ 50 – 60 % du dernier salaire. Cependant si le salaire annuel est situé au-dessus du maximum AVS (partie surobligatoire), l'assuré peut dans les cas cités (retraite, décès, invalidité) devoir faire face à des pertes bien plus importantes.

Mais la réalité est tout autre. Selon les personnes, leur parcours professionnel, les études chaque fois plus longues ou le fait d'être arrivé de l'étranger elles reçoivent des rentes qui couvrent à peine leurs besoins vitaux. C'est pour cette raison que le législateur a prévu le 3e pilier.

Le 3e pilier:

La prévoyance individuelle est volontaire pour toute personne salariée ou pas. Elle est basée sur le principe de la capitalisation personnelle. La prévoyance individuelle vient compléter les lacunes du 1er et 2e pilier. Le 3e pilier se distingue par le 3e pilier A et le 3e pilier B.

Le 3e pilier lié (3a)

Le 3e pilier libre (3b)

Demander une offre