Tout sur l'assurance maladie
Maladie - Complèmentaire LCA
Les meilleures complémentaires
Tout sur le financement hypothécaire
Tout sur la prévoyance Suisse
News

Le 3ème pilier – Détaillé

AssurLife

Le système suisse de prévoyance se compose de la prévoyance publique, professionnelle et individuelle. La sécurité financière de chaque personne et de sa famille pendant la vieillesse, en cas d'invalidité ou de décès repose sur ces trois piliers.

En Suisse, l'assurance-vieillesse, Le 3e pilier est le complément flexible et l'assurance-survivants et l'assurance- individuel à la prévoyance obligatoire et invalidité reposent sur le concept des son objectif est de combler d'éventuelles trois piliers, ancré dans la Constitution lacunes de prévoyance qui ne sont pas fédérale. Le 1er pilier et le 2e pilier couvertes par le 1er pilier et le 2e pilier. forment le système de prévoyance obligatoire. En accordant des avantages fiscaux attractifs, l'Etat et les cantons en- couragent les investissements dans le 3e pilier.

Désignation: Prévoyance individuelle

- Prévoyance liée (pilier 3a)

- Prévoyance libre (pilier 3b)

Objectifs: Complément individuel dans le but de combler les lacunes de prévoyance

Responsabilité: Responsabilité individuelle

Cotisations: Autofinancement à 100%

Employeur et salarié: La part de l'employeur doit être au moins égale à la somme de cotisation de tous les salariés.

Indépendant: Autofinancement à 100%

Eléments constitutifs: Produit d'assurance ou bancaires

- Epargne et placement de toutes sortes

Pour que le départ à la retraite ou une incapacité de gain ne deviennent pas synonymes de restrictions, souvent, il faut davantage que ce que l'AVS ou la caisse de pension sont susceptibles de verser. Il en est de même en cas de décès: il existe en général une lacune de prévoyance importante pour la famille, cette lacune justifiant à elle seule la prévoyance privée.

Objectifs orientés sécurité:

Prévoyance vieillesse

Sécurité financière en cas d'incapacité de travail

Combler les lacunes de prévoyance concernant la famille et le/la partenaire

Prévoyance vieillesse:

Plus le revenu issu de l'activité lucrative est élevé, plus grande sera la lacune de prévoyance au moment de la retraite. C'est la raison pour laquelle la prévoyance dans le cadre du 3e pilier se justifie déjà pour toutes les personnes qui retirent de leur activité lucrative des revenus moyens.

Lacunes de prévoyance dues à la maladie Le 2e pilier offre une protection d'assu- rance suffisante pour les risques finan- ciers résultant de l'invalidité et du décès par accident. Selon les statistiques cependant, les causes plus fréquentes sont les maladies et non pas les acci- dents. Or, en cas de maladie, ces risques ne sont pas suffisamment couverts au niveau étatique. La prévoyance indivi- duelle dans le cadre du 3e pilier peut remédier à cette lacune.

Famille et conjoint:

Le besoin de prévoyance change au plus tard à la naissance du premier enfant. La perte d'un revenu issu d'une activité lucrative, voire le décès d'un des parents entraîne des pertes financières consi- dérables en l'absence de protection indi- viduelle. Ces pertes peuvent être com- pensées par la prévoyance individuelle. Pour le cas du divorce, cette prévoyance individuelle peut être adaptée de manière ciblée aux conventions de divorce.

Concubins:

Les personnes vivant dans une situation «maritale» sans être mariées ne peuvent compter sur les prestations AVS/AI, LAA/LPP (assurances obligatoires). La situation du concubinat est inexistante également du point de vue du droit de succession: l'héritage de chaque par- tenaire revient seulement à ses héritiers légaux. Sauf s'il bénéficie d'une part de la quotité disponible, dans le cadre d'un pacte successoral ou d'un testament, le concubin n'a donc aucun droit sur

la succession de son partenaire. La conclusion d'un contrat de prévoyance individuelle est, par conséquent, une possibilité idéale pour garantir mutuel- lement la sécurité financière de concubins.

Avantages fiscaux:

L'Etat encourage la prévoyance individuelle par des économies d'impôts. (voir Fiscalité)

Besoin de prévoyance réel:

Il n'y a pas de valeur indicative unique pour le besoin de prévoyance. Le calcul est déterminé par les obligations finan- cières et les souhaits relatifs au niveau de vie et à la date du départ à la retraite.

Confronter les besoins réels et les prestations servies par le 1er et le 2e pilier permet de disposer d'un fondement optimal pour une planification avisée du 3e pilier.

EXEMPLE DE LACUNES DE PREVOYANCE A LA RETRAITE

L'épargne et les placements font partie de toute planification de l'avenir et donc de la prévoyance privée. La stratégie optimale de constitution d'un capital au sein du 3e pilier est déterminée par les capacités financières, les objectifs concrets, l'horizon de temps et le besoin de sécurité personnel.

Objectifs orientés capital:

Constitution sûre d'un capital Placement de capital orienté rendement Départ à la retraite anticipé Acquisition de la propriété d'un logement

Les multiples facettes de la prévoyance individuelle

Valeurs patrimoniales/Comptes d'épargne Obligations, actions, placements sur le marché monétaire ou investissements dans des fonds

Acquisition de la propriété d'un logement Collections de valeur Assurances-vie (pilier 3a ou 3b)

Se constituer un capital:

Il y a plusieurs possibilités pour se constituer un capital en épargnant:

Un compte d'épargne bancaire offre toute liberté pour les versements, mais ne garantit en aucun cas la réalisation de l'objectif personnel fixé pour l'épargne.

Une assurance-vie financée par le versement de primes comporte des échéances de versement qui garan- tissent que le montant du capital visé sera atteint. En outre, il existe des privilèges de prévoyance particuliers, par exemple la libre désignation du bénéficiaire (pilier 3b) ou le privilège en cas de succession et de faillite.

Placer un capital:

Les spéculateurs à la bourse peuvent réaliser des gains considérables, mais supportent eux-mêmes la totalité du ris- que de pertes. Les assurances-vie axées sur le rendement intègrent, selon la variante du produit, des mécanismes de protection dont le but est de compenser ou d'exclure les pertes de capital dues à des variations négatives des taux de change. Mais aucun placement financier ne peut satisfaire à 100 % les objectifs de sécurité, de rendement et de liquidité. Cependant, lorsque le départ à la retraite approche ou est éventuellement anticipé, une évaluation spécifique de la sécurité d'un placement est indispensable.

Avantages fiscaux et rendement:

L'annonce de perspectives de rendement sans prise en compte de la situation fiscale fausse souvent considérablement l'évaluation d'un placement. C'est pour- quoi les rendements doivent toujours être évalués «après impôts». En définitive, cette approche montre que les résultats des produits de prévoyance sont souvent meilleurs qu'ils ne paraissent si l'on tient compte uniquement des intérêts techniques.

Acquisition et amortissement de la propriété d'un logement Pour le financement de la propriété d'un logement, le 3e pilier (notamment le pilier 3a) est tout aussi adapté que le 2e pilier. Le capital peut être versé par anticipation ou faire l'objet d'une mise en gage.

Il en est de même pour l'amortissement d'une hypothèque:

lors d'un amortissement direct, l'hypothèque est remboursée par versements réguliers; lors d'un amortissement indirect, le capital est investi sur un compte de prévoyance ou une police de prévoyance avec mise en gage auprès du prêteur. Ainsi, la dette hypothécaire, les intérêts et les déductions fiscales restent constants.

La prévoyance individuelle ne doit pas obligatoirement être une assurance-vie. Mais en raison de la diversité de ses produits et de la possibilité de combinaison individuelle de la protection de prévoyance et de la constitution d'un capital, cette forme de prévoyance fait partie des approches de solution les plus répandues.

Assurances-vie:

Prévoyance liée:

La prévoyance liée (pilier 3a) est orientée sur le long terme et doit permettre de ga- rantir les moyens financiers nécessaires au maintien du niveau de vie souhaité après l'âge ordinaire de la retraite. Elle est soumise à des prescriptions strictes en termes de versements, de disponibilité et de clause bénéficiaire. L'Etat encou- rage cette forme de prévoyance individuelle en l'accompagnant d'avantages fiscaux.

Prévoyance libre:

La prévoyance libre (pilier 3b) est d'une grande souplesse et n'est en principe encadrée par aucune directive étatique. La durée de cette solution de prévoyance peut toujours être choisie librement. Dans ce cadre, les assurés profitent également d'avantages fiscaux intéressants en respectant certaines conditions.

Libération du paiement des primes Cet avantage proposé en option ou in- tégré dans de nombreuses assurances-vie garantit même le financement: en cas d'incapacité de gain consécutive à un accident ou à une maladie, la société d'assurance prend en charge le paiement des primes restantes.

Les classiques:

Une grande variété de produits existe sur le marché pour ce qui est de la planification financière de l'avenir et de la couverture ciblée de certains risques. L'énumération des formes d'assurances- vie les plus courantes proposée ci- dessous n'est pas exhaustive.

Assurance-vie constitutive de capital:

Couverture des personnes proches en cas de décès et constitution ciblée d'un capital de prévoyance pour la retraite, en parallèle Assurance-vie traditionnelle avec taux d'intérêt garanti ou variante liée à des fonds de placement

Assurance en cas de décès:

Protection financière des survivants Versement immédiat du capital-décès aux bénéficiaires, puisqu'il n'entre pas dans la succession

Assurance en cas d'incapacité de gain

En complément des indemnités journa- lières en cas d'accident ou de maladie, ou des rentes d'invalidité des 1er et 2e piliers en cas d'incapacité de gain partielle ou totale.

Assurance de rentes de vieillesse:

Rente viagère ou temporaire au choix, en complément des 1er et 2e piliers.

Innovations:

La nouvelle génération de solutions de prévoyance et de placement repose sur des concepts intéressants permettant à la fois de réduire les risques et d'augmenter les bénéfices. De manière générale, les produits présentent les avantages suivants:

Constitution dynamique d'un capital, assortie d'objectifs nettement plus ambitieux en termes de rendement Profils de placement adaptés à chaque stratégie d'investissement

Versement planifiable Capital disponible en permanence Possibilité d'inclure un capital-décès et une rente en cas d'incapacité de gain

Certains produits présentent un atout supplémentaire: à la gamme complète des garanties offertes par une assurance- vie classique vient s'ajouter un potentiel de rendement élevé.

Caractéristiques de la prévoyance dans les piliers 3a et 3b:

La décision d'investissement dans un contrat de prévoyance lié ou libre est fonction des objectifs recherchés. Dans la plupart des cas, c'est une combinaison du pilier 3a et du pilier 3b adaptée aux objectifs personnels qui apporte le plus d'avantages. L'Etat encourage la prévoyance dans le cadre du 3e pilier par des mesures fiscales intéressantes. Voir 3ème pilier A ou 3ème pilier B.

Demander une offre